Découvrez l’emballage alimentaire en cire végétale

Emballage alimentaire en cire végétale

Manger sain est devenu de plus en plus important à notre époque où la santé et l’espérance de vie sont au cœur des préoccupations, et l’emballage alimentaire en cire végétale s’inscrit dans cette logique.

Considéré comme une excellente alternative aux conditionnements habituels en plastique, en métal, en papier, etc., il est très prisé aussi bien par les végétariens que par les personnes éco-responsables.

Nous vous faisons découvrir ce type de paquetage et abordons ses différents avantages comme ses inconvénients. L’emballage alimentaire en cire végétale est-il vraiment aussi idéal qu’on le décrit ?

L’emballage alimentaire en cire végétale, Qu’est-ce que c’est ?

Comme vous l’avez sans doute deviné, il s’agit d’un type de conditionnement d’aliment fabriqué à partir de cire d’origine végétale.

Cette dernière est extraite de plusieurs types de plantes ou herbacées connues pour en produire en quantités plus ou moins importantes, comme le palmier, le soja, le jojoba ou encore le son de riz. L’emballage alimentaire en cire végétale est connu pour son esthétique, mais aussi et surtout pour son caractère bio.

En effet, ces emballages ne présentent aucun risque d’intoxication de la nourriture, pour la simple raison qu’ils ne contiennent généralement pas les substances nocives et parfois cancérigènes que recèlent les matériaux habituellement utilisés.

La transformation de la cire en paquetage, même effectuée de manière industrielle, n’implique techniquement pas de procédé susceptible d’en corrompre le caractère naturel.

De plus, il a été remarqué que ce type de paquetage supporte bien mieux l’exposition aux variations de climat. Alors qu’un emballage en métal peut se corroder dans certaines conditions ou se dégrader sous l’effet de certaines enzymes pour ce qui est du plastique, la cire est plus susceptible d’endurer sans se détériorer l’effet d’agents extérieurs.

Les cires végétales les plus utilisées pour les emballages

Il existe de nombreuses cires végétales différentes, tirées de diverses plantes. Leurs usages varient selon les propriétés dont elles disposent, mais pour ce qui concerne le conditionnement alimentaire, il y en a quelques-unes qui sont privilégiées.

La cire de carnauba

Elle provient du Copernicia prunifera, un palmier majoritairement présent au Brésil et est obtenue après raffinage des feuilles. Très dure et comportant une quantité élevée d’acides et d’alcools gras, c’est un additif alimentaire assez utilisé.

La cire de sumac

Elle est encore appelée cire du Japon à cause de sa provenance : les baies de certains sumacs que l’on trouve majoritairement dans ce pays. Elle renferme énormément de tripalmitine et possède de nombreux usages.

La cire de Jojoba

La cire de jojoba ou huile de jojoba est très connue pour sa grande stabilité d’oxydation et pour ses propriétés fongicides et hydratantes. Elle est majoritairement produite dans des pays d’Amérique latine comme l’Argentine et le Pérou, ainsi qu’en Israël.

On peut également citer :

La cire de Candelilla ;

La cire de Carnauba ;

La cire de Colza ;

La cire de son de riz ;

La cire de Soja.

Il faut préciser que pour la fabrication d’un emballage alimentaire en cire végétale, plusieurs des cires mentionnées ici sont régulièrement mélangées pour bénéficier de l’intégralité de leurs propriétés, mais aussi parce les diverses productions ne sont pas toujours suffisantes pour couvrir la demande de plus en plus croissante du marché de consommation.

L’emballage alimentaire en cire végétale : une option écologique, vraiment ?

Si les emballages de cire d’origine végétale ont incontestablement un caractère naturel et qu’ils sont mieux indiqués pour une conservation saine des aliments, il faut dire que leur fabrication massive ne se fait pas sans des procédés regrettables.

On a couramment recours à des additifs chimiques pour augmenter la teneur de la matière première, et comme indiqué ici, la récolte de cette dernière n’est pas sans conséquence sur l’environnement. Quoi qu’il en soit, l’emballage alimentaire de cire végétale pourrait bien devenir la norme dans quelques années.

Comment boire du rhum arrangé ?
L’importance du bambou dans le système écologique